Une muche est un souterrain creusé généralement à des fins de protection des villageois et de leurs biens, lors de troubles importants dans la France septentrionale, d'où leur nom de muche signifiant "cachette" en normand et en picard, du verbe much(i)er "cacher" équivalent de l'ancien français mucier

 

Le Nord de la France comporte 74 de ces muches encore en état, dont 32 dans la Somme. 

 

Des souterrains composés de galeries et de cellules le long de ces "rues" n'existent que dans les départements du Nord de la France, c'est-à-dire : le Nord, le Pas-de-Calais, la Somme. Il pourrait y avoir quelques réseaux souterrains similaires dans les départements limitrophes de l'Aisne et de l'Oise.

Les grottes de Naours sont en réalité des muches, parmi les plus grandes et les plus complexes.

 

Le contexte de creusement de ces refuges souterrains exceptionnels est aujourd'hui bien connu. De nombreuses muches semblent avoir été creusées durant le troisième quart du dix-septième siècle, lors des ultimes guerres franco-espagnoles, lorsque l'Espagne utilisait ses possessions des Pays-Bas comme base d'expéditions armées sur le nord de la France.

 

Des bandes de soldats spécialisés -appelés fourrageurs-, regroupant fréquemment cent ou deux cent individus, tous armés, fondaient à l'improviste sur des villages qu'il saccageaient non sans avoir dérobé tout ce qu'ils pouvaient y trouver, malmené ou exterminé la population après lui avoir fait subir tortures et viols. Il faudra rapidement aux villageois trouver une parade, pour soustraire ces pilleurs redoutés, leurs propres personnes et leurs biens les plus chers. L'idée de creuser "les muches " est née.

 

Le seul moyen efficace pour les paysans est de se cacher sous terre, avec leurs grains, leurs semences (très importantes car elles permettent une nouvelle récolte pour l'année suivante) et éventuellement leur bétail si les dimensions et l'entrée du souterrain sont accessibles aux bêtes.

 

 

Organisation d'une muche

Allée principale des muches deBouzincourt, petit village à deux kilomètres de nos chambres d'hôtes.

Les muches sont creusées dans le sous sol crayeux, très souvent à partir des églises qui offrent une protection première efficace. Ces souterrains s'étendent ensuite en galeries ou rues avec de nombreuses salles.

 

L'entrée ou les entrées des muches étaient tenues aussi secrètes que possible, et dans la majorité des cas, créées pour être défendables par un homme seul. Dans de nombreux villages, l'accès se fait par l'église ou à proximité immédiate de celle-ci.