La cathédrale d'Amiens

Magnifique édifice du 13ème siècle

La précédente cathédrale était de style romane et fût détruite par un incendie en 1218. 

Aujourd'hui la cathédrale d'Amiens est une cathédrale gothique du 13ème siècle, sa construction débuta en 1220 pour s'achever en 1269.

 

Réalisée rapidement au cours du 13ème siècle, Notre Dame d'Amiens présente une parfaite unité.

Cathédrale d'une beauté incomparable, elle a traversé les siècles sans subir les injures du temps.

La parfaite conservation des programmes sculptés de ses façades, la cohérence de son plan, l'élégance de son évlévation intérieure suscitent l'admiration. La richesse de son mobilier ajoute à l'intérêt de son architecture gothique classique dont les innovations annoncent l'art rayonnant. 

Notre Dame d'Amiens est considérée comme la plus grande des églises gothiques du monde. Elle est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1981.

En 1998, elle l'est une seconde fois comme monument étape des Chemins de Compostelle.

De nos jours, elle constitue un exceptionnel témoignage de la polychromie des portails gothiques, notamment au cours d'un spectacle nocturne, "amiens, la cathédrale en couleurs", qui a déjà attiré plus d'un millio et demi de visituers.

Longue de 145m et haute de 42.30m elle s'éttend sur une superficie de 7700m².

 

La cathédrale est ouverte

 

du 1er octobre au 31 mars de 8h30 à 17h30 et du 1er avril au 30 septembre de 8h30 à 18h30

 

Possibilité de visites guidées d'une heure et demi :

 

les dimanches et jours fériés à 15h ;

les vendredi à 16h ;

les samedis à 11h

 

et du 1er juillet au 31 août visites tous les jours à 16h sauf le samedi à 11h.

 

La cathédrale actuelle occupe un emplacement où plusieurs sanctuaires se sont succédé ; on en sait peu de choses. Le premier édifice date de la fin du 3ème siècle, à l'époque gallo-romaine et au cours des neuf siècles suivants, plusieurs cathédrales furent édifiées. Plusieurs fois des incendies les réduisirent en cendres. Tel fut le cas en 850, lors d'une invasion normande, puis en 1019, puis encore en 1107. Après ce sinistre une nouvelle église, romane, fut édifiée en 1152 dont nous ne possédons aucun document permettant de déterminer ce qu'elle était.

 

En 1218, la foudre tomba sur la flèche de l'ancienne cathédrale, ce qui mit le feu aux charpentes. Le toit s'embrasa avec une rapidité stupéfiante et bientôt, ce fut l'édifice tout entier qui s'écroula dans les flammes. L'évêque Évrard de Fouilloy décida de reconstruire une nouvelle cathédrale, non seulement bien plus vaste et plus belle que la précédente, mais aussi inégalée parmi les autres sanctuaires de la chrétienté. Il fallait également que cette nouvelle cathédrale par son programme iconographique soit un véritable livre de pierres, qui favoriserait l'enseignement de la religion auprès du peuple chrétien. 

 

De 1508 à 1519 eut lieu la création des magnifiques stalles du chœur. Elles étaient au nombre de 120 à l'origine, il en reste 110 à ce jour.

En 1528, la flèche de la cathédrale ayant été détruite par la foudre, on procéda à l'édification d'une nouvelle, celle que nous connaissons aujourd'hui. Son sommet est à 112,70 mètres du sol.

 

À la Révolution, Notre-Dame d'Amiens a fort peu souffert comparativement à bien d'autres sanctuaires français. Les Amiénois réussirent à préserver leur patrimoine des atteintes des vandales de la Révolution, telles les troupes du conventionnel Joseph Lebon qui en 1793 exercèrent d'innommables cruautés en la ville voisine d'Arras.

 

En juillet 1918, lors de la dernière offensive allemande à l'ouest, la cathédrale tomba sous le feu des troupes impériales allemandes. Mais à la demande instante du pape Benoît XV, les Allemands cessèrent de prendre le sanctuaire comme cible. La cathédrale fut ainsi sauvée. Peu après, l'armée allemande recula au loin, et tout rentra dans l'ordre.

En mai 1940, lors des bombardements allemands qui affectèrent gravement la ville, la cathédrale fut également quasi miraculeusement épargnée.

 

Nos chambres d'hôtes sont à une demi heure de la Cathédrale Notre Dame d'Amiens.